Neuf mois à attendre 
 chroniques d'une grand-mère angoissée

Quand j’ai reçu le SMS de Fille Chérie nous invitant à un petit goûter, franchement, j’aurais dû me douter de quelque chose.
Et quand, en toute innocence elle a rajouté :
— Ah, au fait, j’ai aussi invité mamie !
J’aurais dû savoir que le ciel allait me tomber sur la tête.

Et voilà, je vais devenir grand-mère. Celle-là, je ne l’avais pas vue venir. Comment ai-je pu laisser s’échapper le temps aussi rapidement ? Comment ces petits fils d’argent qui parsement mes cheveux autrefois si bruns ont-ils fini par coloniser ma chevelure sans que je m’en aperçoive ? À quel moment ma petite fille est-elle devenue suffisamment grande pour devenir maman à son tour ?

Entre une chatte tyrannique qui n’en fait qu’à sa tête, une famille imprévisible et des ennuis qui me tombent dessus pire que des confettis un jour de carnaval, comment vais-je bien pouvoir vivre ces neuf mois à venir, moi qui panique d’un rien ?

Parce que des angoisses, des imprévus et des embrouilles, il va y en avoir. Oh, ça oui !...